Petit sondage psychologie : quand vous voyez quelqu'un qui présente un travail fini et remarquable (par exemple, un projet fini, une audition musicale réussie, de belles photos sur instagram) :

- vous êtes plutôt/juste content pour la personne
- vous vous sentez plutôt/juste dévalorisé en comparaison

Et pensez-vous que cette réaction est normale ou anormale ? (c'est-à-dire que la plupart des gens l'auraient aussi)

C'est pour valider une hypothèse que j'ai entendue aujourd'hui. RP appréciés !

Merci aux gens qui ont répondu !

Du coup, j'essayais de "reproduire" (ahem) à petite échelle les résultats d'un papier de 2014, qui étudiait l'impact de Facebook sur la comparaison sociale entre les gens.

researchgate.net/publication/2

Le résultat principal est que si l'on se compare à des gens qui ont ce que l'on perçoit comme "une plus grande valeur" (par leurs "accomplissements"), alors on réduit notre estime de soi d'autant.

Et inversement, vous savez, le fameux effet "je regarde la télé-réalité pour me moquer des gens" ! Quand on observe sur des médias sociaux la vie de gens que l'on considère comme de moins grande valeur, on se sentirait mieux.

Toute la recherche est basée sur le fait que le cerveau fonctionne toujours par points de comparaison, mais ne réfléchit jamais en absolu.

D'autres résultats intéressants qui vont dans ce sens : on voudrait *toujours* gagner plus d'argent que ce que l'on a, même quand la différence de revenu n'a plus d'impact concret sur notre bonheur.

Follow

Retour à mon petit sondage :
- les deux "normalités" sont d'être content pour l'autre et penser que c'est normal ; ou être jaloux et penser que c'est anormal. Donc mon sondage ne reproduit pas les résultats escomptés, MAIS !
- la méthodologie est beaucoup plus imprécise sur Mastodon, peu de réponses notamment :)
- il y a peut-être un effet de biais de perception : les gens peuvent préférer répondre ce qu'iels voudraient vraiment être plutôt que leur réaction intime et réelle

- les gens qui ont répondu l'option "jalouse" supposent que c'est anormal. Il y a donc une hypothèse qui sous-tend que la bienveillance serait la normalité. Je pense que c'est un autre biais, peut-être lié au suivant...
- le public sur Mastodon est-il outrageusement bienveillant par rapport à un public classique ? Pas impossible, au vu de tous ces résultats 😊

Bref, merci d'avoir joué le jeu, je retenterai peut-être l'expérience dans le futur, en fournissant des questions et un contexte plus précis 🧐 🤗

@bnjbvr
je suppose qu'il est probable que notre réponse consciente et publique soit differente de la réalité (assumée ou non)

un peu sur l'idée de la démonstration de la baisse de fréquentation de certaines pages wikipedia sur des sujets sensibles suite à la révélation de la surveillance généralisé de l'accès à internet.

@bnjbvr Normalité d'être bienveillant, je ne sais pas ?

On peut avoir d'autres réponses :
- [utilitarisme] cette réussite profite à tout le monde (on devrait être content que l'humanité profite d'un chef d'œuvre ou quoi que ce soit) ;
- [égoïsme] la comparaison avec autrui n'est pas bon en soi car, comme tu l'as dit, c'est une dévalorisation de soi d'autant plus indue qu'il ne s'agit pas de la valeur d'un individu dont on parle et ni d'un rabaissement de la valeur d'autrui (donc de soi).

@bnjbvr (j'ai donné deux points de vue moraux différents, il y en a certainement d'autres)

Et ton sondage me semble chouette, car il permet de sonder le ressenti et de jouer sur la prise de recul (metacognition) par ailleurs en demandant si c'est un mode de pensée cohérent et juste (c'est du moins comme ça que j'ai traduit « normal »).

Je le découvre tardivement, je suis désolé, j'aurais bien voulu jouer le jeu et partager ça ! :)

@florent c'est des bons points de vue, ça pré suppose une position parfaitement rationnelle par contre, non ? Notamment un détachement du regard/jugement des autres assez important.

La position d'égoïste rationnel m'est très novatrice et intriguante, j'aime bien 👏

@bnjbvr Ça dépend de quoi tu entends par rationnel :).
L'éthique commence forcément avec un postulat à l'impératif (« il faut que »), le reste vient par un raisonnement logique. C'est de là que vient la rationalité.

Si on considère que l'action est bonne car elle part de la bienveillance de son agent, c'est du vertuisme.

Le vertuisme, le déontologisme ou le conséquentialisme (et leurs déclinaisons) sont toutes des positions « valables ».

@bnjbvr À noter que l'utilitarisme comme l'égoïsme sont des formes de conséquentialisme. Il en existe beaucoup d'autres (conséquentialisme négatif, conséquentialisme des règles, l'altruisme, …).

Bref, ce que je voulais dire, c'est qu'on peut avoir d'autres raisons que la bienveillance à trouver pour ne pas à avoir se sentir dévalorisé·e par la réussite d'autrui.

@bnjbvr dans ce cas je pense qu’il y a aussi un énorme problème dans la question posée :/ Dans ton sondage tu parlais de se sentir dévalorisé : ça n’a rien à voir avec la jalousie. Dit autrement, ce n’est pas parce que je me sens dévalorisé par rapport à quelqu’un que je jalouse son talent. Dans mes rêves les plus fous, j’aurai souhaité être un acteur comme un·e tel·le de mon âge. Cependant je ne les jalouse absolument pas.

Bref, ce retournement sémantique dans ton debrief me perturbe :/

@milouse c'est moi qui fais l'amalgame jalousie = se sentir dévaloriser, mais le même raisonnement fonctionne tout de même, non ? On se sent mal de se sentir mal, comme une espèce de double peine qu'on s'infligerait. Comme si se sentir mal n'était pas autorisé et était un problème supplémentaire à régler. On manque de bienveillance envers soi dans ce cas.

Sign in to participate in the conversation
TUTUT DELIRE PARTY

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!