J'ai un collègue brillant qui m'a dit il y a quelques temps qu'il ne s'intéressait qu'à l'informatique et sa famille, parce qu'il serait mauvais à toute autre chose et que ça ne vaudrait pas le coup.

Sur le coup, ça m'a fait me sentir super mal, moi qui ai l'impression d'être bon en plusieurs choses, excellent en aucune (un "Jacques of all Fred" si vous voulez).

Cet article ci-dessus met des mots précis sur cette vision élitiste du loisir, et promeut l'arrêt de l'auto flagellation. Amen.

S'il y a bien une chose que je retiens de cette année, c'est qu'en devenant adulte on pratique l'auto flagellation au point de s'empêcher d'être heureux. Or, la plupart des choses sont en dehors de notre contrôle (et malgré notre volonté, même nos émotions et manières de réagir le sont). Et si on s'acceptait et on se laissait ressentir, plutôt ?

@bnjbvr "here's what we did in 2018: excelled in psycho-comptoir. We're so looking into 2019 with you" :)

@bnjbvr Et attends : quand tu réalises que même la volonté ne se contrôle pas, c'est encore plus drôle.

@bnjbvr Super intéressant !
C'est aussi lié au syndrome de l'imposteur non ? Genre pour chacun des domaines que tu fais, tu vois quelqu'un de meilleur que toi, donc tu te dis que tu es nul partout.
Alors qu'en fait trop pas.
A cela s'ajoute la vie au quotidien, c'est pas une histoire d'être spécialiste, bien au contraire. Donc être bon en plusieurs choses et excellent en aucune, c'est plutôt cool :)

Sign in to participate in the conversation
TUTUT DELIRE PARTY

tutut.delire.party is one server in the network